La publicité sur la vape devrait-elle être autorisée ?

Autrefois très contestée par ses détracteurs, la vape est devenue aujourd’hui une pratique ancrée dans les habitudes de milliers de personnes. Elle est reconnue à sa juste valeur et a connu une belle progression au niveau de la conscience collective avec des réglementations plus souples. Malheureusement, les textes jouent en la défaveur de la vape pour ce qui est de sa promotion. Voici ce que vous devez savoir au sujet de la réglementation en termes de publicité de la vape.

Quelle est la réglementation sur la promotion de la vape ?

En France, la publicité directe ou indirecte de la vape et de ses produits dérivés est interdite depuis 2016 par l’article L3513-4 alinéa-1. L’article stipule que « La propagande ou la publicité, directe ou indirecte, en faveur des produits du vapotage est interdite. ». Cette loi découle de la directive européenne 2014/40/UE. S’appliquant initialement au tabac, la loi s’est étendue à la vape en vue de protéger les jeunes contre un rapprochement à la nicotine.

Par ailleurs, la réglementation met distinctement la lumière sur les supports et les entités concernés par cette interdiction. Les vitrines, les enseignes, les affiches, les flyers et les réseaux sociaux ne doivent pas être utilisés à des fins de propagande pour la vape. Cette mesure n’est pas particulièrement appréciée par les vendeurs spécialisés dans la vente des produits de vapotage. Heureusement, quelques exceptions sont prévues dans les textes.

La publicité indirecte est tolérée tant qu’elle ne fait pas de la propagande ou ne mentionne pas explicitement les produits de vape. Le marketing visuel doit se limiter au logo, au nom, à la couleur et à l’image. La publicité indirecte ne doit pas mention des caractéristiques erronées ou omettre les effets des produits.

Les commerçants spécialisés ont carte blanche pour faire de la publicité à leurs produits. La seule condition est que la publicité ne doit être visible que de l’intérieur et ne doit s’adresser qu’aux majeurs et aux adhérents des structures spécialisées.

Enfin, la publicité par presse écrite spécialisée et la communication entre professionnels sur la vape est tout à fait autorisée. Un manquement à la loi est passible d’une forte amende de 100 000 € et d’une année d’emprisonnement.

Les conséquences de l’interdiction de la promotion de la vape

L’interdiction par la loi de la promotion des produits de vapotage n’est pas sans conséquence. Elle empêche de porter à la connaissance de tous, l’efficacité de la vape à accompagner les fumeurs de tabac dans le processus de sevrage. En effet, la vape, associée aux patchs nicotiniques, est reconnue scientifiquement comme un excellent substitut au tabac. Elle permet de reproduire les mêmes effets (tirage, émission de vapeur, restitution de la sensation) sans les substances toxiques. Les fumeurs qui désirent abandonner la cigarette peuvent réduire progressivement leur consommation grâce à la vape. Le fait d’interdire sa promotion freine alors les efforts de réduction du tabagisme et la réduction des décès liés à celui-ci.

Par ailleurs, l’interdiction de la publicité pour la vape empêche de promouvoir ses bienfaits sur le plan sanitaire. En effet, la cigarette électronique n’émet pas de monoxyde de carbone, ni du goudron. Il s’agit des principales substances cancérigènes responsables des maladies cardiovasculaires, cancéreuses et respiratoires.

L’interdiction de la publicité pour la vape prive le public d’informations essentielles. Elle empêche également l’expansion du marché en vue de faire un contrepoids au tabac.

La publicité sur la vape, un moyen de valoriser les artistes de la vape

La vape est une véritable culture qui malgré son jeune âge, connaît une grande diversité dans la manière de vapoter. Certains vapoteurs experts ayant pris goût aux délices de la vape se sont aventurés à personnaliser leurs habitudes et à lancer de nouvelles modes. C’est ainsi qu’est née la vape trick. Il s’agit de la réalisation de différentes figures avec la fumée. Ils sont de plus en plus nombreux les vapoteurs qui développent ces talents et l’exposent sur les réseaux sociaux.

D’autres artistes se font remarquer par le power vaping, une technique qui consiste à vapoter à très haute puissance. Pour cela, ils utilisent un accu adapté, une basse résistance, un box paramétrable et un atomiseur à inhalation directe.

Faire la publicité de la vape permettra d’exposer le talent de tous ces artistes. La publicité servira également à montrer au grand public leur créativité tant ils sont attractifs et ludiques.